39-45 Stratégie > Articles historiques > Armes & unités > JagdPanzer V Jagdpanther 
Créé le : 24/9/2005
  Auteur : MasterOfPuppets

 

 

    Chasseur de char : Jagdpanzer V Jagdpanther

 

Le 3 août 1942, le Waffenamt, le comité en charge des Panzers, pris la décision que le châssis du PzKpfw V Panther serait utilisé pour la conception d’un nouveau chasseur de chars alliant la mobilité et le blindage du Panther avec le redoutable et très efficace canon 88 mm Pak 43. Cette arme avait déjà été montée sur quelques modèles, tels les Jagdpanzers Tiger(P) Elefant. Le Nashorn, sur châssis hybride PzKpfw III / PzKpfw IV, en fut aussi équipé mais sa superstructure ouverte et peu blindée n’offrait que très peu de protection à son équipage.

 

En octobre 1942, Daimler-Benz aidé de Krupp fut chargé du développement du nouveau Jagdpanzer. Le 20 octobre 1943, un modèle fut présenté à Hitler à Arys puis deux autres prototypes seront finalisés avant la fin de l’année. Le prototype reçu l’appellation Jagdpanzer V ou Jagdpanther (Sd.Kfz.173) et fut jugé bon pour la production.

Le châssis du Panther Ausf G fut choisi. Une superstructure recouvrant tout el toit sauf le plateau arrière fut montée sur la caisse. La partie frontale de cette superstructure prolongeait le glacis de la caisse. Il en était de même pour les parties latérales. Cet assemblage procura au nouveau char un large espace de combat bien protégé par un blindage épais et incliné. L’armement principal était donc le 88 mm Pak 43/3 L/71 (capable de détruire tous les chars alliés à une distance de 3000 m). Les dernières versions du Jagdpanther étaient équipées d’un tube en deux pièces pour faciliter le changement des sections endommagées. Le Jagdpanther pouvait transporter 57-60 obus de 88 mm. Une MG-34 coaxiale complétait l’armement.

 
 

L'équipage du Jagdpanther était composé de 5 hommes : un pilote assis à l'avant gauche de la caisse, un opérateur radio aussi mitrailleur assis à l'avant droit de la caisse, un tireur assis derrière, au dessus du pilote dans la superstructure un chargeur assis derrière, au dessus du radio mitrailleur dans la superstructure le commandant assis dans le coin arrière gauche de la superstructure. L'accès et la sortie pour l'équipage se faisait généralement par la large trappe montée à l'arrière de la superstructure (servant également au chargement des munitions et à l'évacuation des douilles) même si deux autres trappes étaient présentes sur le toit.

La production du Jagdpanther débutât en janvier 1944 sur els plans de montage de MIAG. En novembre 1944 une deuxième unités de production fut établie à Hanovre chez MNH puis une troisième à Postdam chez MBA. Le pic de production de ce char faut atteint en janvier 1945 avec seulement 72 véhicules. Il est donc normal que seulement 392 Jagdpanthers furent construits entre janvier 1944 et mars 1945.

Les Jagdpanthers furent versés dans les schwere Panzerjäger Abteilungens, bataillons lourds indépendants anti-char, se composés de 3 compagnies de 14 Jagdpanthers plus 3 Jagdpanthers rattachés au QG. De nombreux Jagdpanthers furent envoyés à l’Est mais l’utilisation la plus importante des Jagdpanzers fut bien évidemment lors de l’offensive des Ardennes en décembre 1944 où 51 exemplaires répartis dans 6 bataillons furent utilisés. Les Jagdpanthers furent assez peu utilisés par les SS, seuls les 2e SS-Pz.Divisions "Das Reich", 9e SS-Pz.Divisions "Hohenstaufent" et 10e SS-Pz.Divisions "Frundsberg" en furent équipés à raison d’une compagnie de 14 exemplaires par division, soit en tout 42 Jagdpanthers. Ils seront utilisés à Budapest en janvier 1945 puis pour la défense de Vienne. Les derniers Jagdpanthers produits seront versés en tant que char de remplacement dans les Panzer Abteilungens de la 7e Pz.Division, dans le Régiment de Grenadiers du Führer et dans une brigade blindée spéciale.

Le Jagdpanther fut certainement le meilleur char de la seconde guerre mondiale. Alliant les excellentes capacités motrices du Panther, un excellent blindage et le très performant 88 mm Pak 43 il fut une arme redoutable et très efficace, capable de tenir tête à n’importe lequel des chars alignés par les alliés pendant la guerre. Un petit nombre seulement fut construit, 392, qui ne pu répondre aux besoins des unités sur le front.

Notons qu'en 1944-1945, Krupp travailla sur une version spéciale du Jagdpanther dont la superstructure était montée à l'arrière comme celle du Jagdpanzer Tiger(P) Elefant et armée dans un premier temps du 88 mm Pak 43/1 puis du 128 mm Pak 80 L/55. Cette conversion baptisée Jagdpanther II ne vit jamais le jour. Comme le Panther certains Jagdpanthers furent équipés du système de vision nocturne (infrarouge) pour les combats de nuit, innovation allemande.


 

Caractéristiques du Jagdpanzer V Jagdpanther
 

 

Equipage

 

5 hommes

   

Production

 

392 exemplaires d’août 1944 à mars 1945

 

Masse

 

45,5 tonnes

 

Moteur

   

Maybach HL 230 P 30 de 700 Ch.     Conso: 280 litres aux 100 (réservoir de 720 litres)

 

Dimensions

 

Longueur : 9,87 m

 

Largeur : 3,27 m

 

Hauteur : 2,72 m

 

Performances

 

Vitesse sur route : 55 Km/h

 

Autonomie moyenne : 257 Km

 

Armement

 

Canon 88 mm Pak 43/3 L/71

 

Mitrailleuse MG-34 de 7,92 mm

 

Blindage

   

Max : 100 mm      Min : 16 mm

 

 



Jagdpanzer V Jagdpanther (Frühe Produktion Modell)



 

 

Jagdpanzer V Jagdpanther (Spätes Produktion Modell



 

 

Le Jagdpanther fut le meilleur chasseur de char allemand de la 2e GM




Chargeur d'un Jagdpanther



 

Plan d'un Jagdpanther

 

 

 

Jagdpanzer V Jagdpanther

 

 

Pose photo

 

 

Jagdpanzer V Jagdpanther en Normandie en 1944

 

 

 

 

Le JagdPanther au travers des jeux :

 

 

Unité par exemple présente dans :

 

 
Sudden Strike Forever


Jagdpanther

 

Blitzkrieg


Jagdpanther

 
Codename Panzer : Phase one


Jagdpanther




Retour au menu