39-45 Stratégie > Articles historiques > Armes & unités > Potez 63, séries 

Potez 63, séries

Par Master Of Puppets - Edition du : 22 January 2006 - Créé le : 22 January 2006

 Potez, séries 63

 

A la fin du mois d'octobre 1934, l'état major de l'Armée de l'Air émit un programme concernant un avion triplace de commandement destiné à guider les chasseurs lors d'interceptions, à vue ou par radio. Les missions secondaires prévues pour cet aéronefs étaient l'escorte ainsi que la chasse de jour comme de nuit.

 

Conçu en un temps record (mais tout de même moi rapidement que l'excellent et novateurs He-162 Salamander) par les ingénieurs Coroller et Delaruelle, le prototype du Potez 630 entra en fabrication à l’usine de Méaulte, dans la Somme, dès le mois d’avril 1935 et le premier vol eu lieu le 25 avril 1936. Les premiers exemplaires entrèrent en service en 1938.

 

En plus d'une allure élégante, le Potez 630 fit preuve de bonnes qualités de vol et d'une certaine "solidité". Six pays achètent le Potez : la Chine, la Roumanie, la Grèce, la Yougoslavie, la Tchécoslovaquie et enfin la Suisse, cet appareil était par ailleurs très prisé des pilotes étrangers. Dans les derniers jours du mois d’août 1939, à la veille de la déclaration de guerre de la France à l’Allemagne, l’Armée de l’Air alignait 379 Potez 63, dont les deux tiers environ étaient affectés à des unités opérationnelles, les autres se trouvant en réserve dans les parcs.

 

La lignée des Potez 63 se démarquait des conceptions françaises de l'époque par sa modernité. Ces appareils se présentaient comme un bimoteur à ailes basses, avec un train d'atterrissage semi-escamotable et un empennage bidérive. Les séries du Potez 63 se composèrent aussi bien de chasseurs lourds que de bombardiers et d'avions de reconnaissance et fut l'une des plus importante construite avec environ 1 100 appareils produits jusqu'en juin 1940. A noter que certains Potez 63 furent confondus avec des Messerschmitt Me-110 par la chasse et l’artillerie antiaérienne française et britannique.

 

 

Potez 630

 

Première variante du Potez 63, mis au point comme chasseurs lourds et avion triplace de commandement à la chasse de jour et de nuit, les avions de cette série ne volèrent pas longtemps : un problème de moteurs les interdit de vols au bout de quelques mois. Il fut rapidement remplacé par le Potez 631. 85 éxemplaires de série et 3 prototypes de cette série furent réalisés

 

 

Potez 631

 

Faisant suite au Potez 630 immobilisé pour son problème de moteur, les Potez 631 formèrent le gros des chasseurs lourds français pendant la campagne de France 208 exemplaires). Ils étaient également dotés d'un armement conséquent avec 2 canons Hispano 404 de 20 mm dans le nez, 2 mitrailleuses MAC 34 de 7,5 mm de défense, et parfois 6 mitrailleuses MAC 34 sous les ailes !

 

Peu de Potez 631 continuèrent à voler après l’Armistice du 25 juin 1940. Ala suite de l’invasion de la zone non occupée, en novembre 1942, les Allemands et les Italiens en saisirent quelques dizaines qu’ils utilisèrent pour l’entraînement. D'autres purent être sauvegardés et furent employés par les Forces aériennes françaises libres en Afrique.

 

 

Potez 633

 

Version d'attaque au sol du Potez 63, il se présentait sous la forme d'un biplace de bombardement ; le poste centrale d'équipage était remplacé par une soute pouvant contenir 8 bombes de 50 Kg. 71 exemplaires furent construits don't quelques-uns furent exportés vers plusieurs pays, dont la Roumanie, qui les utilisa contre les soviétiques.

 

 

Potez 637

 

Version de reconnaissance et de liaison du Potez 63 équipée d'une gondole ventrale d'observation et d'une mitrailleuse sur le coté droit du fuselage avant, 60 exemplaires furent construit. Utilisés pendant la campagne de France, ils furent assez vite remplacés par le Potez 63-11.

 

 

Potez 63-11

 

Ce fut la version la plus construite du Potez 63, en configuration de reconnaissance et de liaison. Dérivé du chasseur bimoteur Potez 631, le modèle 63-11 était donc adapté à la reconnaissance et éventuellement à l'appui léger. L'appareil état identique au chasseur, sauf pour sa partie avant : il reçut un nez totalement vitré plus adapté aux missions de reconnaissance, et son equipage passa de 2 à 3 hommes. L'armement fut renforcé sur certains exemplaires en 1940, comprenant 2 mitrailleuses MAC 1934 de 7,5 mm supplémentaires, de part et d’autre de celles montées à l’origine sous le fuselage, ou encore les mitrailleuses sous le fuselage étaient remplacées par 4 mitrailleuses sous la voilure ; 1 ou 3 mitrailleuses de même calibre tirant vers l’arrière et vers le bas, plus 1 mitrailleuse servie par le mitrailleur (nombre probable d’exemplaires construits, 843).

 

Le Potez 63-11 fut aussi construit et employé par le gouvernement de Vichy ainsi que par les Allemands. La France libre mit également la main sur certains d'entre eux.  

 

 

 

 

Caractéristiques du Potez 631

 

 

Equipage

 

2 hommes

 

Production

 

208 unités

 

Masse en charge

 

4 430 Kg

 

Moteur

 

2 Gnome-Rhône 14 M "Mars" à 14 cylindres en double étoile de 700 ch

 

Dimensions

 

Longueur : 11,07 m

 

Envergure : 16,00 m

 

Performance

 

Vitesse maximum : 410 km/h à 4 000 m

 

Distance franchissable : 1 500 Km

 

Plafond pratique : 10 000 m

 

Armements

 

2 canons de 20 mm HS-404
2 mitrailleuses de 7.5 mm MAC 1934

 
 
Potez 630
 
 
 
 
 
____________________________________
 
 
Potez 631
 
 
 
 
 
 
____________________________________
 
 
Potez 633
 
 
 
____________________________________
 
 
Potez 637
 
 
 
____________________________________
 
 
Potez 63-11
 
 
 
 
 


Retour au menu