39-45 Stratégie > Jeux vidéo > Jeux de Stratégie > Afrika K. vs D. Rats > Fiche de jeu 

Fiche de jeu Afrika K. vs D. Rats

Créé le : 17/2/2004
Edition du : 27/2/2004
Auteur : Czarziv

 Afrika Korps -vs- Desert Rats

Revivez les plus grandes bataille d'Afrique du Nord, entre la 7ème division blindée britannique commandée par Bernard Law Montgomery et l'Afrika Korps d'Erwin Rommel, entre février 1941 et mars 1943. Un scénario sympathique nous fait revivre le destin croisé de 5 héros à travers cette guerre acharnée.

Le but du jeu

Le jeu comporte 20 missions, répartie en 2 campagnes (l'une avec l'Axe, l'autre avec les Anglais) et possède aussi un mode "Histoire" où vous suivrez les aventures de nos héros en enchaînant les 20 missions dans un ordre défini. 

Dans chaque mission, vous aurez à charge d'emmener vos troupes à travers moults péripéties (défendre une usine, escorter un convoi, tuer un rebelle, capturer des chars et les évacuer...) et toujours veiller à ce que votre héros ne soit pas tué au combat.

Attention néanmoins, le jeu est par défaut en mode "Normal". que j'ai trouvé assez difficile. Les spécialistes apprécieront ce mode, mais les débutants seront obligés de jouer en mode facile, car le coté tactique/exploration est très respecté dans les missions.

Info + De temps à autre, certaines missions cachent des "bonus" comme objectif secondaire ou objectif caché. Si vous réussissez cet objectif, vous obtiendrez une unité "spéciale" ou encore en prototype, tel le véhicule auto-mitrailleur SdkFz amélioré en véhicule de réparation. Très pratique !

Les Unités

Afrika Korps vs Desert Rats (AKvsDR) comporte 70 unités différentes. (Nous avions plus de 280 unités différentes dans Blitzkrieg) mais c'est amplement suffisant. Au début de chaque mission, un écran vous donne la possibilité de choisir entre diverses unités pour réussir votre objectif, pour cela, des points de mission (appelés PM) sont affecté à chaque type d'unités. Par exemple, un simple fantassin vaut 1 PM, un mitrailleur 2 PM et un char moyen (PzIIIG) vaut 23 PM. (un avion de reco non armé coute 10 PM).

Les véhicules disposent de plusieurs paramètres : Points de vie, points de blindage (frontal, latéral, arrière), possèdent une valeur de dégâts causés à la cible pour l'arme principale et pour l'arme secondaire (s'il y a lieu), un niveau de reconnaissance et une portée de tir. Ainsi que le nombre de place disponible pour la conduite ou le transport de troupes.

Chaque unité est définie par tous ces paramètres afin de faciliter votre choix. D'un simple "clic" vous jonglez facilement entre toutes ces informations cruciales. 

Les troupes d'infanterie sont extrêmement importantes dans le jeu. Elles servent à piloter les engins, explorer, débusquer, soigner, déminer. Inutile de partir à l'attaque sans troupes d'infanterie. Un char sans équipage à l'intérieur ne peut ni se déplacer, ni tirer. A l'inverse, si un char possède 5 places d'équipage, il ne sera efficace à 100% que s'il est complet.

L'aviation n'est pas pilotable et se joue comme dans Sudden Strike ou Blitzkrieg, à savoir : vous cliquez sur un coin de la carte et l'avion s'y rends seul. Une fois lancé, impossible d'y reprendre le contrôle.

Vous ne trouverez dans le jeu que deux types d'avions, reconnaissance et bombardier. Concernant la DCA, les véhicules AA sont par défaut paramétrés pour riposter au sol, il faudra veiller à changer leur mode d'attaque (via le menu attaque spéciale et cocher antiaérien). 

Info + D'ailleurs ces dernieres sont puissants, mais très imprécises et il arrive parfois qu'elles tirent à travers vos troupes en leur causant des dommages !!!

Enfin les camions de réparation effectuent un travail remarquable, à condition qu'ils soient juste à coté de l'unité à réparer. Si vous placez le curseur sur déplacement libre, l'unité de réparation va à la recherche des unités endommagées sur le champ de bataille.

Info + Parfois, le jeu vous demande si vous souhaitez faire la prochaine mission en mode "Blitzkrieg". C'est à dire qu'il conservera toutes les unités de la mission précédemment réussie, sans renforts ou possibilté de changer de type d'unité. C'est risqué mais tellement tentant que l'on se laisse prendre au jeu !

L'interface du jeu

Maintenant que nous avons passé en revue toutes ces unités, examinons le "Gameplay". Les joueurs de Sudden Strike et d'autres RTS classiques ne seront pas perdus. Une mini-carte, un tableau de commande formé d'icônes simples à repérer. Un rectangle de sélection très visible permet de sélectionner plusieurs unités à la fois, il est possible de former des groupes (Ctrl+1, etc…) et les raccourcis-clavier sont entièrement paramétrables. Il est par ailleurs possible de mettre le jeu en pause pour donner plusieurs ordres à la fois à la même unité, afin qu'elle réalise plusieurs actions en une seule commande.

Il est possible d'affecter différentes attitudes aux unités. Un simple bouton à tourner leur confère l'ordre de "se tenir", "riposter" et "liberté". Pareil pour l'option de tir.

Graphismes et éléments sonores

Tout en 3D avec contrôle complet de la caméra, zoom, rotation, défilement... A part le zoom, les autres possibilitées sont un peu inutiles, mais bon, les curieux apprécieront :)

Graphiquement, nous nous retrouvons un peu dans le style "Warcraft 3". Les cinématiques qui viennent ponctuer l'histoire proviennent directement du jeu. Deux bandes noires (style hollywoodien) s'affiche en bas et en haut de l'écran, et les personnages se mettent à parler, ou alors un avion de reconnaissance vous dévoile le terrain avant de se faire abattre... et le jeu reprends son cours. De jolis effets "a la Matrix" apparaissent aussi de temps en temps, lors d'un évènement qui change le cours du jeu, ou lorsque votre héros se fait descendre.

Info + Un petit mot sur le "pathfinding" : Les unités se déplacent avec fluidité sur la carte, il ne m'est arrivé qu'une seule fois (sur un bon nombre de parties) de voir 2 véhicules se rouler dessus. Pas très grave.

Multijoueurs

En multijoueurs, trois modes de jeu sont présents :

Death Match : Le combat à mort classique, où il faut anéantir l'adversaire.

Conquête : Les deux camps partent d'un QG et doivent capturer des drapeaux. Plusieurs choix possibles dans cette conquête, soit un des adversaires obtient tous les drapeaux de la carte, soit, en un temps impartit, il conquiers plus de drapeaux que l'autre joueur, soit il faut capturer 2 des 5 drapeaux en un temps illimités, tout ceci est à régler dans les option mmultijoueurs avant de démarrer la partie.

T-EA : De Tobrouk à El-Alamein : Mode de jeu spécifique à AKvsDR où il faut une fois attaquer, une fois défendre, et des renforts arrivent a la fin de chaque temps imparti pour la conquete ou la défense. A tester !

Conclusion

Finalement AKvsDR est LA très bonne surprise RTS de ce début d'année. Le jeu a très peu fait parlé de lui, contrairement aux deux ténors auxquels il s'attaque (Blitzkrieg et Sudden Strike 2). Mais il mérite que l'on y consacre un peu de son temps libre. Il est surtout orienté solo (les campagnes son courtes, mais les missions sont bien remplies et l'intensité ne fait que croître au plus l'histoire avance).

Le mode multijoueur ne supporte que 2 ou 4 joueurs, impossible de remplacer un joueur manquant par une I.A. ce qui est dommage. Peut-être un patch futur pour améliorer ce mode ?

Qualité

Défaut

Note de 39-45strategie.com

Très bien ficelé, difficulté croissante, un graphisme et une histoire fort sympathique.

Un mode multijoueur restreint, pas d'éditeur de carte/missions.

Note
17/20

Intérêt :
*****

Jeu développé par Digital Reality, édité par Monte Cristo, distribué en France en français par Nobilis
Configuration requise
Windows 98/Millenium/2000/XP, DirectX 9.b
Processeur Pentium III 1 Ghz (P4 - 1.5 Ghz recommandé)
256 Mo de RAM (512 Mo recommandé)
Carte graphique ATI 8500 ou GeForce 2 - 64Mo  (ATi 9700 ou GeForce 4 - 64Mo Mo recommandé)
Moniteur compatible avec la résolution 1024x768.
2Go d'espace disque

Autres tests publiés : 

en français :


Astuce :

Il se peut que la police du jeu soit mal installée, dans ce cas, suivez la procédure suivante :

Veuillez installer la police manuellement sur le dossier de police de votre système.
Prendre le fichier appelé « AgencyB.TTF » situé à la racine du CD et le copier dans le dossier de police du système, (habituellement C:\WINDOWS\Fonts ou C:\WINNT\Fonts).

Soluces :

Tout ce qu'il faut faire et ne pas faire dans les missions du jeu : Les soluces d'AK vs DR