39-45 Stratégie > Jeux vidéo > Jeux de Stratégie > Codename Panzers : Phase 1 > Preview 

- Pz : la Preview

Créé le : 7/8/2004
Edition du : 13/9/2004
Auteur : Freeman

INTRODUCTION

Ah ! Ca faisait bien longtemps qu'un jeu ne nous avait pas autant impressionné à tout point de vue. Vous avez toujours rêve de pouvoir commander vos unités (chars, blindes, avions, infanteries, logistique...) dans un jeu de Stratégie en Temps Réel en PURE 3D ? Vous avez toujours rêvé d'être la star d'un film hyper connu ? C'est désormais possible avec Codename : Panzers (Phase One). Digne successeur de la série des Sudden Strike et de Blitzkrieg, ce nouvel opus est sur le point de révolutionner le genre des jeux de stratégie en temps réel. Aucun jeu jusqu'à maintenant n'avait allié dignement un moteur de pure 3D a un jeu de STR. Codename Panzers l'a fait pour notre plus grand bonheur !

Développé par les studios de StormRegion, vous serez une fois de plus incarné en tant que Héros de la Seconde Guerre Mondiale en prenant la tête de nombreuses unités variées des Armées Allies, Soviétiques ou encore Allemandes (de ce côté là il n'a pas grande innovation il faut le dire...). Vous aurez donc la possibilité de participer au Débarquement de Normandie, à la bataille de Stalingrad, en passant par la Bataille des Ardennes ou encore à la prise de Berlin, en fonction du camp pour lequel vous vous battez bien sur :)

L'INTERFACE

En ce qui concerne l'interface de jeu, elle est très attractive et prenante. Le jeu démarre donc avec une somptueuse vidéo d'introduction façon Hollywood avec présentation des soldats que vous aurez la possibilité d'incarner tout au long du jeu, le tout saupoudré avec des extraits "in game" qui plonge le joueur directement dans le bain, prêt a affronter l'ennemi.

Concernant le menu, il reprend l'idée du très connu Operation Flashpoint en proposant en fond d'écran des extraits vidéo du jeu. Le menu est donc en perpétuel mouvement et il est donc par conséquent très actif. La navigation entre les differents menu est très simple et facile de compréhension, il n'y a donc aucun point a déplorer de ce côté là. Le jeu est d'ailleurs en lui même présenté comme un film, avec une vidéo d'intro digne d'une BO de film Américain, avec de très jolies vidéos entre chaque mission. Le jeu dès son commencement sera d'ailleurs présenté comme un film avec un générique a l'effigie du jeu Operation Flashpoint. Vous aurez donc la possibilité de voir juste avant la mission du Débarquement de Normandie 2 soldats Allemands discuter entre eux non loin de leur bunker sur la plage d'Utah Beach, et qui subissent d'une seconde à l'autre une tempête de feu (mais d'ou peuvent venir tous ces obus ??).

LE GAMEPLAY

Parlons désormais Gameplay. Le jeu est donc axé sur 5 personnages tous de nationalité différente mais bien entendu fictifs. Vous aurez donc comme dit précédemment la possibilité de jouer soit en tant que soldat des forces Alliées, Allemandes ou Soviétiques, à travers 3 campagnes réunissant une grosse trentaine de missions très variées. Vous aurez donc, par exemple pour objectif en tant qu'officier Américain tout juste parachuté en Normandie de réunir vos troupes aéroportées éparpillées tout le long de la carte en évitant les ennemis Allemands, afin d'organiser une attaque sur une batterie de canons. Le hic, c'est que vous aurez du temps ! Tout comme dans la réalité historique, vous devrez accomplir vos objectifs avant que la flotte alliée commence ses bombardements sur les plages d'Utah Beach, afin d'éviter que cette batterie allemande ne pilonne les plages de débarquement. Du stress en perspective !

L'originalité de la chose, c'est qu’on pensera immédiatement que la mission est terminée, mais non ! Le Haut Commandement va immédiatement vous ajouter de nouveaux objectifs à accomplir tout en vous envoyant (parfois ils ne le font pas...) des renforts pour perdurer. C'est donc un point tout particulièrement innovant du fait que nous ne connaissons pas tous nos objectifs dès le début, et nous savons encore moins quand la mission va se terminer. C'est un peu une improvisation en fonction des évènements qui arrivent durant la mission.

La prise en main du jeu est tout aussi intéressante. Le système des jeux de STR reste bien entendu le même, vous aurez la possibilité de sélectionner vos unités avec un clic continu tout en entourant vos unités choisies. Le concept reste initial :) Nous n'avons personnellement ressenti aucune difficulté à prendre le jeu en mains, ce n'est pas plus dur que pour un Blitzkrieg ou un Sudden Strike, et il y a toujours le fameux "brouillard de guerre". Il reste ceci dit des points très intéressants. Par exemple, tous les objectifs de la mission sont désormais présentes sur le radar avec un petit viseur bleu qui vous dit exactement ou aller. Vous n'aurez donc pas à chercher sur la carte la position ennemie a attaquer. C'est très intéressant dans le sens ou le joueur saura directement ou envoyer un avion de reconnaissance ou encore pour lancer un tapis de bombes pour préparer la zone. Eh oui, vous pourrez même préparer un mini "Blitzkrieg" (comprendre le sens de "Guerre éclair") sur les positions ennemies !

Maintenant, les unités du jeu. Les unités sont étonnamment bien modélisées, on en est restés bouch-bé la première fois que nous les avons vues :) Vous aurez à votre disposition une grosse dizaine d'unités d'infanterie différentes, et en l'occurrence un type que nous soulignons qui est tout particulièrement innovant comparé aux précédents opus du même genre : les lance flammes. Vous pourrez en effet dorer à point vos ennemis, et MÊME les chars ! Le lance-flammes pourra en effet projeter ses flammes sur le blindage du char, ce qui provoquera une surchauffe de la température et l'équipage du char ne pourra pas faire autrement que quitter le véhicule si il ne veut pas faire de vieux os. Vous pourrez également faire de même en lançant les cocktails Molotov dont disposeront la plupart de vos soldats (nouvelle arme !). Ceux ci disposeront également de mines, de jumelles (désormais accessibles à tous vos types de soldats, avant uniquement réservés aux Officiers et aux Snipers) ou encore de canaux pneumatiques, en passant par les mines magnétiques et le nouveau détecteur de mines. Le point très attrayant, c'est que chaque type d'unités possède sa propre voix ! Le jeu proposera également 33 unités d'artillerie différentes, vous disposerez donc par exemple du fameux Wespe Allemand, le Bishop Britannique, ou encore le Bofor Français, en passant par les nombreuses batteries de DCA courte et longue distance. Vous aurez bien entendu a votre disposition de nombreux chars (24 unités différentes) de défense, d'assaut, tel que le Panther Allemand, le Renault R35 (eh oui croyez le !), le T-34 Soviétique ou bien encore l'inoubliable M4A3 Sherman Américain, mais il ne faut surtout pas oublier les unités de ravitaillement, de reconnaissance (parmi elles, la bonne vieille Jeep) et bien entendu les unités aériennes, telles que le bombardier, le transporteur de troupes, l'avion de reconnaissance, et même l'avion d'attaque au sol. Ah oui j'avais presque oublié... des unités exclusives ! Comme par exemple les fusées V1 et V2, les roquettes aéroportées, la possibilité d'utiliser des véhicules civils (tracteurs, voiturettes, pick-up, tramway...). De quoi passer de longues nuits a découvrir ces formidables unités !

L’ensemble des possibilités offertes aux unités est impressionnant. Les unités d’infanterie, par exemple, disposent des capacités suivantes : attaque classique, capture de véhicules ennemis, occupation de bâtiments, repérage visuel et auditif de l'ennemi. Vos unités d'infanterie pourront par ailleurs entrer dans les bâtiments habités par l'ennemi afin de les déloger.

Parlons dès maintenant de l'expérience des unités. Vous aurez en effet la possibilité tout comme dans Sudden Strike et Blitzkrieg de faire gagner des points d'expérience a toutes vos unités (sauf les avions). Cependant, si il faut effectuer une comparaison aux jeux précédemment cités, le système de points d'expérience est beaucoup plus poussé et profitable. Chaque unité a en effet la possibilité d'obtenir jusqu'à 4 étoiles d'expérience (visibles en cliquant sur l'unité choisie). Un sniper ayant 4 étoiles d'expérience aura donc une meilleure vue et plus fine, alors que votre Officier qui a 4 étoiles, s'il est dans un char, le rendra sensiblement plus résistant aux attaques ennemies, sous quelques formes qu'elles soient (nota : le système de grades de Blitzkrieg n'existe plus dans Codename Panzers).

Autre point dont il faut parler : la possibilité d'assigner des groupes d'unités. Vous aurez effectivement la très intéressante possibilité d'assigner par exemple 2 chars et 10 soldats en un seul groupe. Il vous suffira alors d'appuyer sur la touche "1", ou "2" (en fonction de vos groupes...) de votre clavier afin que vos unités soient automatiquement sélectionnées. C'est un point très pratique dans le sens ou si vous vous trouvez par exemple a un point de la carte et que vos unités se trouvent a l'autre bout, vous les appelez (sans déplacer la camera), vous cliquez, votre groupe arrive :) Un immense gain de temps en perspective ! Egalement : vous pourrez demander à vos unités de suivre une autre unité. Par exemple pour une meilleure couverture, vous pourrez demander à un groupe de vos soldats de suivre un blinde dans sa progression afin d'être couvert des tirs ennemis. Ca ne vous rappelle pas un film ça ? :)

Et pour finir la description du Gameplay, nous allons vous parler d'un autre point du jeu qui est tout particulièrement innovant et original: le système de "Points de prestige". A chaque fin de mission, vous disposerez d'un quota de points de prestige, qui vous permettront d'acheter de nouveaux chars, unités d'infanterie, batteries d'artillerie, véhicules de logistique... vous pourrez également vendre vos unités et/ou les échanger contre d'autres unités disponibles a l'achat. Les points de prestige qui vous sont alloués à chaque fin de mission augmentent en fonction de vos résultats tout au long de la mission. Les critères sont en l'occurrence le nombre de vos unités qui ont été tuées au combat, le temps écoulé, le nombre d'unités ennemies détruites, ou encore vos compétences de commandant. En cliquant sur une de vos unités d'infanterie, vous pourrez donc par exemple leur assigner plus de compétences en leur achetant un canot pneumatique, des jumelles ou encore davantage de grenades.

LA DIFFICULTE

La difficulté est un des points du jeu dont nous avons été un peu déçu. En effet, si pour notre part n'avions jamais joué a Sudden Strike 2 ou a Blitzkrieg, le jeu aurait été certainement très difficile pour nous dans les débuts. Vous aurez bien entendu la possibilité de choisir entre 3 modes de difficulté au début de votre campagne (Facile, Normal, Difficile), mais même le mode "Facile" n'est pas évident, compare a celui de SS2 et de Blitzkrieg. Peut être que cela vient de nous mais on n'en dit pas plus, vous vérifierez par vous même :)

L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

L'IA est également un des points qui me déçoit un petit peu malgré que les répercutions ne soient pas fortes sur le gameplay du jeu. Il ne vous sera en effet pas rare de voir votre tank faire un tour de pâté de maison avant d'arriver au point que vous lui avez demandé d'atteindre, même si ce point se trouve à 2 pas de sa position actuelle. Les unités, et tout spécialement les chars, ont visiblement du mal à gérer les obstacles mobiles. Ce peut être un petit détail mais il est fort probable que ce soit un fort handicap lors de parties multi-joueur, lorsque le temps vous sera compté... espérons que ce petit problème soit réglé rapidement via un petit patch ! Mais paradoxalement l'IA réagit parfois très bien sur certaines actions. A quand les chars qui se suivent intelligemment dans des passages étroits sans qu'un tank décide de faire demi tour si celui de devant a le malheur de s'arrêter même une seconde ?

LES GRAPHISMES

Les graphismes ! C'est de loin le point qui nous a le plus impressionné du jeu entier, et qui ne resterait pas de marbre devant des graphismes fluides, sublimes, détaillés, et variés ? Nous n'avons que rarement vu des graphismes aussi beaux dans un jeu de STR que ceux de Codename : Panzers. Les graphismes sont si bien faits qu’à un moment on se croyait même dans un film, c'est pour dire ! Les bâtiments sont très beaux, les animations d'explosion sont somptueuses, et sont proportionnelles à la taille de l'obus (un obus de char produira peu de fumée alors qu'une bombe larguée par un avion produira énormément forte fumée). Les unités telles que les chars ou encore les batteries d'artillerie qui explosent après destruction sont très bien réalisées. Les développeurs ont d'ailleurs eu l'ingéniosité d'ajouter une seconde explosion un peu plus tardive (pour les chars) comme dans la réalité.

Ce qui est tout à fait fantastique également, c'est de voir avec quelle beauté l'environnement est géré. Aucun jeu de STR jusqu'à maintenant n'a autant mis en valeur les reliefs, les montagnes, les trous, les forêts et tous les détails actifs de la carte. Tout cela est désormais possible grâce au puissant moteur graphique de "full 3D" intégré au jeu (bien plus puissant que celui de Soldiers : Heroes of World War II). Les unités réagissent bel et bien a l'environnement et la camera réagira également en fonction de la profondeur du décor.

Quant aux animations, elles sont nombreuses, et très variées. Vous aurez donc la possibilité de remarquer rapidement que tous les arbres sans exception sont en mouvement continu, vos chars auront d'ailleurs la possibilité d'abattre ceux ci à leur passage. Il ne vous sera également pas rare de voir des oiseaux survoler le ciel, ou encore de remarquer une épaisse fumée noire sortir des pots d'échappement de vos chars lors de démarrages. Les soldats quant à eux ont des démarches très réelles, tant lorsqu'ils sont en train de courir que lorsqu'ils rampent. Les soldats si ils restent inactifs pendant un certain temps interagiront entre eux et ne resteront pas statiques comme des objets de porcelaine.

Vous vous rappelez les animations aquatiques de Battlefield 1942 ? Codename Panzers dispose désormais des mêmes animations et de la mgraphique de l'eau. Les soldats marchant dans ême beauté l'eau laisseront derrière eux une eau éclaboussée et oscillante. Il en est de mpour la neige ou les marécages, qui laisseront de ême belles traces derrière le passage de vos troupes. Sachez également que tous les éléments du décor et de l'environnement sont destructibles.

Mais le point culminant du cote graphique de ce jeu, c'est bel et bien la grande innovation qu'est la possibilité de zoomer et de roter la camera. Vous pourrez en effet, tel un film d'Hollywood, zoomer (ou dézoomer) sur n'importe quel point de la carte, mettre le mode pause et tourner tout autour de la zone afin d'examiner chaque recoin de la carte ou encore d'apprécier les graphismes sous tous les angles imaginables ! Rotez a volonté sur 360° et appréciez la beauté graphique du jeu ! C'est tout bonnement fantastique :)

VIVE LE MULTI JOUEURS !

Alors que le mode solo constitue souvent le premier contact avec un jeu de stratégie, les fans se tournent rapidement vers l’option multi joueurs une fois leur marque prise. C’est d’ailleurs souvent ce dernier mode de jeu qui est garant de la bonne durée de vie d’un RTS.

Codename Panzers supporte des affrontements avec un maximum de 8 belligérants en simultané. Un large panel d’options est offert, allant du mode coopératif (par exemple une bataille par équipes, en 2 contre 2), au combat à mort (deathmatch) en passant par le fameux mode assaut et sans oublier l’éternel mode « domination ». Rien n’a été oublié : les développeurs de StormRegion ont fait du bon travail, et cela se voit.

Passons désormais à la pratique. Rappelons au passage que Codename Panzers étant actuellement premier au hit parade des ventes de jeux PC outre Rhin nous trouvons sur les serveurs de GameSpy déjà beaucoup de joueurs allemands qui ne demandent qu’à en découdre avec les Gaullois. Il est intéressant de noter que le principe des points de prestige a été repris pour le mode multi joueurs, autorisant les joueurs à développer une approche stratégique innovante pour ce type de jeu puisqu’il est possible de créer sa propre armée suivant ses goûts mais aussi la nature du terrain et des adversaires à affrontés. Vous aurez donc l’opportunité de choisir vos fantassins et vos véhicules à moteurs parmi un catalogue offrant une vaste panoplie de spécialités militaires et de véhicules différents.

Lors des batailles en réseau il est possible de communiquer entre joueurs via des messages textes, exactement comme dans Sudden Strike et Blitzkrieg. Durant les combats les manœuvres tactiques ressemblent d’ailleurs beaucoup à celles que l’on trouve habituellement dans ces 2 jeux, et ce n’est pas un mal, puisque ces titres sont synonymes de hit mondiaux.


L'AMBIANCE SONORE

Disons le franchement, les bruits d’explosions et de moteurs collent bien à l’ambiance des combats et ceci contribue pleinement à l’immersion du joueur au cœur des batailles. C’est un véritable régal que d’entendre vos hommes acquiescés à vos ordres avant de les exécuter avec rapidité et efficacité. On prend également plaisir à entendre les branches des arbres craquer au passage des chars. L’aviation n’a pas été oubliée et les attaques des avions en piqué s’accompagnent d’effets sonores du plus bel effet lors des bombardements.

La musique n’est pas en reste, et le rythme varie en fonction de la tension des combats : en pleine bataille la musique prend une cadence plus rapide ou parfois plus solennelle, augmentant le stress de la bataille en vous donnant le sentiment que le sort de toute la guerre dépend de l’issue de l’affrontement présent.


MAIS OU DONC EST PASSE L'EDITEUR DE SCENARIOS ?

Sudden Strike et Blitzkrieg, les deux références incontournables du genre, nous l’ont démontré : la durée de vie de ce type de jeu dépend directement de la communauté des joueurs. Or les fans souhaitent faire vivre leur jeu en lui conférant une touche personnelle et en le modelant à leur envie, en l’occurrence en recréant des batailles historiques ou imaginaires auxquelles les concepteurs originels du jeu n’auraient pas pensés. Malheureusement il n’est pas possible de créer ses scénarios complémentaires dans l’édition actuelle de Codename Panzers et il faudra se contenter des cartes fournies de base avec le jeu. Cela n’est pas rédhibitoire mais empêche ce titre d’atteindre la perfection. Mais n’en doutons pas, il est probable que StormRegion corrige cet oubli lors de la sortie d’une prochaine extension.


CONCLUSION

A n’en point douter Codename Panzers est le RTS 3D de la rentrée à ne pas manquer. Grâce à son exceptionnelle jouabilité et à son moteur graphique hors norme le titre de l’éditeur allemand CDV se démarque des nombreuses autres productions surfant sur la mode actuelle du D-Day. Les quelques défauts de jeunesse, comme une I.A un peu capricieuse et l’absence d’éditeur de scénario, ne peuvent justifier à eux seuls de ne pas acheter ce titre : passer à côté de Codename Panzers c’est passer à côté de la nouvelle référence du genre… en attendant la sortie, l’année prochaine, de Sudden Strike 3 Arms for Victory !

 
Version testée : version de distribution 1.0 (Aout 2004) - Réalisation : FreemanSherlock