39-45 Stratégie > Jeux vidéo > Jeux de Stratégie > GI Combat 

GI Combat

Créé le : 15/1/2003
Edition du : 21/5/2003
Auteur : Zeedap

G.I. Combat: 
Episode I, Battle of Normandy

 

Carte d'identité du jeu :

Éditeur : Strategy First 
Développeur : Freedom Game
Date de sortie : février 2003
(sortie version anglaise : novembre 2002)

  • Jeu de stratégie temps réel à tendance "simulation tactique" en 3D

  • 2 camps disponibles : Allemand ou Américain

  • Modes solo : 2 campagnes comprenant des douzaines de scénarios

  • Mode multiplayers : en LAN ou par internet, pour des parties limitées à deux joueurs

  • Éditeur de cartes et de scénarios disponible

Introduction :

Ce jeu devrait éveiller un intérêt tout particulier chez les amateurs de la série Close Combat. En effet le studio Freedom Games a été  fondé par d’anciens développeurs de Atomic Games, responsables de la série susnommée. 

Ceci marquant l'intention  pour GI Combat de garder la même approche et une interface semblable à celle de Close Combat, c'est-à-dire réaliste et historique, mais cette fois entièrement en 3D.

 

Comment ça marche ?


"Half-Track in the mist"

 

Vous aurez l'occasion de réaliser une série de misions comprises entre le Jour-J  et jusqu'à l'issue de la bataille de Normandie et de l'opération cobra menée par Patton. Les objectifs étant représentés par des drapeaux à capturer.

Une fois votre mission connue, vous composez vous même vos troupes selon un système de points, en choisissant parmi des pelotons d'infanterie prédéfinis et les véhicules disponibles.

Sont disponibles une quarantaine d'armes d'infanterie et 44 véhicules, chars et canons. Chacune de ses armes possède pas moins de 40 caractéristiques différentes, comme par exemple : la vitesse initiale et le poids du projectile, la cadence de tir, la balistique de base et le taux de pénétration. Les blindages des véhicules sont également modélisés en tenant compte de facteurs tels que les inclinaisons, l'épaisseur et la dureté.

Une fois sur le terrain vous pouvez observer le champ de bataille au moyen d'une caméra qui vous permet par sa liberté d'orientation de se mettre aussi bien en vue plongeante qu'au ras des pâquerettes comme si vous étiez plongé dans l'action.

Pour le contrôle de vos troupes vous pouvez jouir d'une variété d'ordres permettant de définir le style de déplacement (assaut, marche ou ramping), les ordres de feu, de visualiser la portée de tir, d'ordonner une attitude défensive et même la possibilité de lancer des fumigènes pour couvrir un assaut ou une retraite. 

Vous pouvez aussi obtenir, de manière limitée, un soutien aérien, d'artillerie ou un bombardement naval disponible de l'extérieur de la carte.

En sus de l'état de santé physique, du niveau d'expérience et du moral il faut également gérer l'état psychologique de vos troupes, car mal gérées ou subissant de trop lourdes pertes, vous verrez assez rapidement vos pelotons d'abord perdre de leur efficacité pour ensuite se débander et refuser de remonter au front. Il faut donc veiller à leur laisser du temps de repos à couvert, ou proche d'un officier,  pour leur remonter le moral et ne pas donner d'ordre d'assaut à une troupe déjà ébranlée. Les soldats auront jusqu'à huit types de comportements, variables en fonction de leur moral, lui-même dépendant du déroulement des évènements sur le terrain

 

Conclusion

Commençons par exprimer ce qui nous a pas plu, le visuel, à savoir d'une part une gestion de la camera un peu déroutante qui permet certes d'observer le champ de bataille dans tous les sens, à l'altitude et sous l'angle choisi, mais qui requiert presque autant de temps à gérer que ses troupes, mais peut être cela s'améliore-t'il avec l'habitude. Toujours dans le visuel, les mouvements des soldats sont gauches et peu naturels et le déplacement à travers le décor est peu convaincant. Notons encore que les trajectoires prises par les chars donnent plus l'impression d'un valseur perdu au milieu du champ de bataille. 

Mais rappelons-le, nous sommes dans un jeu essentiellement tactique et sur ce point la variété des ordres, le comportement de vos troupes, donnent une impression assez réussie, et passée une prise en main délicate, ce jeu pourra certainement apporter pas mal de fun aux férus du genre et aux nostalgiques de Close Combat.


Tigre embusqué


combat de localité


Champ de bataille "vue d'oiseau"


Infanterie progressant sous couvert de fumigènes

pour plus de screen : cette page chez 3dgamers.com (45 screen)

 

Nos liens GI Combat :
  • Le site officiel
  • Un test publié par Tom's Hardware qui accorde au jeu une notation de "7 marteaux"

Démo jouable : OUI (99 Mo)

 

Configuration requise :

  • Configuration minimale :

  • Windows 98, 2000, XP

  • Processeur PC 600 MHZ
  • 128 Mo RAM
  • Carte vidéo 16 Mo compatible (32 Mo recommandés)
  • 4X CD-ROM
  • Carte son compatible Windows