39-45 Stratégie > Jeux vidéo > Jeux de Stratégie > Soldiers : Heroes of WW2 > Test de la démo 

Test de la démo

Créé le : 26/5/2004
Edition du : 11/6/2004
Auteur : Namspopof

Article co-produit et co-édité par Zeedap

TEST DE LA DEMO

Préambule

Après avoir attendu des jours et des jours la démo de Soldiers Heroes of World War 2 tout en spéculant sur les bonnes surprises qu'apporte ce nouveau jeu publié par Codemaster, nous pouvons désormais apporter un jugement plus concret suite aux tests que nous avons effectués sur cette démo qui n'a pas attendu une minute de trop pour se loger dans nos disques durs. En effet Soldiers fait partie des jeux dit  "surprise", nous entendons par là que le jeu n'avait fait l'objet d'aucune attention particulière face à ses grands rivaux que sont Codename Panzer et le futur Wartime command (sans même parler de Sudden Strike 3 ou de Blitzkrieg 2 , ce n'est pas pour tout de suite ... ). C'est donc dans un contexte favorable (sans pression, ni désillusion) que Soldiers nous allèche par son réalisme graphique (mouvement des fantassins impeccables, animation des combats très prenante, objets de décors utilisables et destructibles à volonté, etc...). Cela dit c'est beau , c'est maniable mais qu'est ce que c'est dur ! Et oui , cette démo même en mode facile vous donnera bien des difficultés que nous allons vous faire découvrir tout en vous montrant les premiers aspects techniques du jeu.


Résumé de la mission

Nous y voilà soldat ! Vous êtes maintenant rentré dans l'univers impitoyable de Soldiers, en cliquant sur l'icône de lancement , un autre monde s'ouvre devant vos yeux , celui-ci sera peut être le lieu de votre gloire ou votre chute car cette bataille qui s'annonce pour stopper le Kampfgruppe allemand dans le village sera d'une extrême atrocité. Vous commencerez avec un groupe de 3 soldats et d'un Sherman en rade de d'essence, vous serez aidé également par une petite dizaines de soldat US gérés par l'IA (intelligence artificielle) , votre mission consistera à protéger durant 15mn le colonel de la compagnie (...) américaine qui s'est embusquée à la sortie du bourg pour congeler du fridolin trop téméraire. Sauf que ! (il en faut toujours) Les allemands ne se laisserons pas faire comme ça  et ce n'est pas moins de 4 blindés qui viendrons chatouiller vos défenses sans compter 2 blindés supplémentaires qui patrouilleront dans le village (dont un Tigre !). L'assaut sur votre position débutera environ 1 minute après avoir eu votre briefing avec le colonel (qui ne faut pas écraser avec le tank , j'ai fait la bourde !).

Les allemands attaqueront en 3 phases :

Un premier assaut de 2 side-cars , une vingtaine de rampants ainsi qu'un panzer IV et une auto blindée.


(premier assaut ... jusque là, ça va)

Le deuxième assaut survient peu de temps après laissant juste le temps à l'un de vos homme d'aller chercher du ravitaillement dans les épaves ou les caisses de munitions proches de vous. Faites vite et remontez dans votre Sherman, que vous laisserez positionné dès le début juste derrière le canon anti-char (généralement abandonné).


(deuxième vague ... ça se corse !)

Car cette deuxième vague ne sera pas de tout repos , une nouvelle escouade allemande tentera de forcer le passage accompagnée d'un Panzer I (un cercueil roulant) et d'un Panzer V "Panther" (là on fait moins le fier). Cette vague peut être facilement repoussée (enfin peut être pas du premier coup) si vous mettez le Panther hors de combat ; pour ce faire plusieurs alternatives : tir sur ses flans à l'aide du canon de 75mm du Sherman, ne percera pas le bouclier frontal, soit les mines anti-char que vous trouverez dans les caisses à gauche de la maison abritant le colonel, soit le bazooka qui se trouve dans les caisse à droit de la même maison, mais encore avec les grenade RPG dont sont équipé quelque uns de vos soldats. Avec tout ça vous devriez pouvoir soit détruire ou au moins l'immobiliser en brisant ses chenille les chenilles assez loin pour qu'il ne vienne pas tirer les moustaches de votre colonel généralement planqué dans la maison (qui fait office d'hôpital de campagne), le reste de cette deuxième vague ne devrait pas poser trop de problème. Là vous devriez pouvoir souffler 1 minute le temps de se remettre, profitez, si le Panther n'est pas détruit de le capturer il vous sera utile pour la suite (simplement faire monter des hommes dedans, et pour le réparer se servir de la trousse à outil qui se trouve dans le Sherman).

La 3eme épreuve : un Nebelwerfer (lance roquette) qui vous pilonnera à partir des 3 dernières minutes , celui-ci se trouve dans le village (protégé par 2 panzers)

et votre unique chance de gagner c'est d'aller le détruire car lui ne vous loupera pas juste avant la fin (Une dernière salve est tirée sur la maison où s'est réfugié le colonel , celle-ci s'écroule sur lui et c'est la défaite pour vous 20 secondes avant la fin, dur dur ... ). Il vous faudra donc soit prendre votre courage à deux mains et foncer comme un fou jusqu'au Nebelwerfer pour l'anéantir, soit évacuer le colonel avec le camion volé aux Allemands, faute de quoi vous aurez perdu.


(troisième menace  ... mamma mia !)

Vous recevrez ensuite quelques renforts, deux soldats d'abord, puis deux Sherman après la destruction du Nebelwerfer, qui vous aiderons a repousser le dernier baroud de Allemands.

Ne perdez donc pas courage, persévérez, réessayez plusieurs fois, à chaque tentative ses progrès, même si vous aurez des surprises, l'IA n'adoptant pas le même comportement dans chaque partie.

 

Présentation du jeu

Vous connaissez maintenant la trame de la mission proposée dans cette démo , nous pouvons donc passer à la phase critique et explicative.

Tout d'abord un petit point sur les graphismes et le rendu général du jeu. Sur ce point rien n'a redire ,c'est du grand art ! La carte possède une multitude de détails impressionnants , chaque objet, murs, maisons, arbres peuvent être détruit avec de superbes animations comme les maisons qui s'écroulent , les murs qui s'affaissent ou bien les arbres qui se volatilisent dans les bombardements ou perdent leur feuilles si ce n'est qu'une grenade. Mais ce n'est pas tout , chaque objet peut servir de protection aux soldats (et là je peux vous dire que c'est très très utile, pour éviter le style peloton d'exécution à vos vos troupes), le réalisme de ce coté là est poussé à son maximum (pour dire même les unités servent à protéger les fantassins, par exemple le tank peut permettre d'abriter des soldats derrière lui tout comme les épaves qui restent sur le champs de batailles du début jusqu'à la fin ! Démentiel comme truc ! C'est LE gros point positif ). Pour finir de détailler la partie graphique , notons aussi une gestion des ombres très réussie avec des effets de vent, de même que des effets de poussières, de flammes, d'explosions magnifiques avec les détails qui font la différences ! Soldiers est un réussite niveau graphique, c'est indéniable. Notez tout de même que certaines textures s'affichent mal suivant votre carte graphique , le problème semble être soumis aux développeurs dans le forums officiel de Codemaster qui, à mon avis, vont le résoudre. Revers de la médaille aussi le lag provoqué sur des configurations, même moyennes.

Passons à l'analyse de la maniabilité et du gameplay : De ce coté, rien n'est laissé au hasard. La prise en main est assez facile (Un temps d'adaptation reste nécessaire pour connaître les raccourcis claviers pour ce genre de jeu qui permet le contrôle total de chaque unités et exige une micro-gestion pas forcement familière aux habitué des RTS pur et dur) mais si l'on doit comparer à Codename Panzer, y'a pas photo, la maniabilité est 10 fois meilleure. La caméra, permets des rotation de 360°, d'ajuster le zoom et l'inclinaison. et donne ainsi un bon champ de vision (plus encore serait mieux mais risquerait d'entraîner un lag, ce qu'on remarque déjà dans la démo en reculant sa caméra). Les menus ressemblent aux standard du genre, la mini carte est assez clair et la sélection des unités à l'écran sans anicroches. De ce coté là , la finition semble être soignée avec une mention particulière pour la gestion unique de chaque unités qui permet aux joueurs de passer d'un jeu STR à un jeu FPS vu de haut. C'est là une grande nouveauté dans le monde des jeux WW2, vous avez la possibilité de commander vos unités comme dans Sudden, mais aussi la possibilité de prendre le contrôle d'une unité en particulier et de contrôler son tir comme dans Commando par exemple (fantassins, canons, tanks ... Tout est directement contrôlable), option qui aide a ajuster son tir, juger de l'efficacité du tir, de sa portée et de changer d'arme. Particularité qui devrait donner un vent nouveau dans la manière de gérer ses combats !

Voyons maintenant la taille des cartes , bon là dans cette démo il nous sera difficile d'évaluer si elles seront grandes ou petites, nous espérons trouver la possibilité de faire des grandes cartes, mais le jeu donne plutôt l'impression de se cantonner à l'échelle tactique donc limitée à de petites zones d'opérations, prions pour qu'il soit possible de faire des maps de tailles identiques aux  512x512 de Sudden au moins. Un indice pouvant laisser supposer de petites cartes : la portée des canons est ridicule (60 m affichés sur le jeu ) , ce point fait parti des choses négatives que nous pouvons trouver (60m c'est quand même ridicule ...). La démo se passe en secteur pré-urbain donc les combats de tanks en ville sont très rapprochés ce qui ne choque pas au premier abord mais dans des combats en campagnes je doute que 60 m suffisent à rendre le jeu immersif. Ce point là mérite qu'on le précise et qu'on s'y attarde.

 
(pose de mines antichar)

 
(le plein ! svp)

 
(et même l'effet du vent dans les arbres)

Autres point, les unités : celles-ci semblent être représentées assez fidèlement hormis la portée des canons et des mitrailleuses ridicules. Chaque unités aura ses propres armes que vous choisirez vous même ou bien prendrez sur le champs de bataille, vous pouvez même détrousser les cadavre pour récupérer des armes, de la munition ou même un casque perdu. Un soucis particulier du détail est présent tout au long du jeu, jusqu'a (pour notre grand bonheur) la gestion du carburant qui sera vital pour faire tourner vos moteurs de chars ou autres. les chars possèdent différent obus (explosifs, perforants, fumigènes...), l'infanterie n'est pas en reste (fusil, pistolet-mitrailleur, sniper, mitrailleuse, grenades de différent type, bazooka, mines et même des cocktails Molotov du plus bel effet) qui permettent de détailler encore plus finement l'âpreté des combats. De ce coté là, Soldiers fera des envieux auprès de la concurrence. (le plein ! svp !)

Surpris aussi par l'absence de brouillard de guerre et la mini carte qui indique les positions de l'ennemi, ce qui empêche pas de devoir ensuite le trouver, si il est caché. Il est peut-être mieux de ne pas s'en plaindre, le niveau de difficulté étant déjà bien assez élevé comme ça

Dernier point qui parait aussi important à citer , nous ne savons pas exactement que sera le mode multi-joueur, on parle de mode coopératif et d'un autre ? mode, les possibilités qu'offrent ce jeu sont immenses et les types de missions assez vastes et diversifiés, avec un tel outil il serait dommage que le multi n'y trouve pas son compte, patience le jeu sort bientôt et n'est finalisé qu'a 80% dans cette démo.

 

Conclusion et avis de "39-45 Strategie"

Après avoir testé cette démo, nous avons tout lieu de croire que Soldiers fera partie des jeux réussis de cette année. Celui-ci dépasse même Codename Panzer sur de nombreux points (comparaison entre les 2 démos). Tout est bon à prendre dans ce jeu , les graphismes sont splendides, l'animation de chaque soldat magnifique, les combats immersifs et la maniabilité bien réussie pour un jeu tout en 3D. Comme il l'est précisé , cette demo n'est complète qu'a 80%, reste à espérer que les 20% restant tiendront compte des remarques et des petits bugs d'affichages.

Unanimement , nous pouvons dire que Soldiers Heroes of  World War 2 nous à conquis !

 

Retour à l'article de présentation générale

Télécharger la démo (225 Mo et création d'un compte requis chez Codemaster)

Maps et missions supplémentaires pour la demo, dispo sur le site des SAD