39-45 Stratégie > Jeux vidéo > Jeux de Stratégie > World in Conflict > Premières impressions 



World In Conflict, première impression


Voici venue l'heure du test de World In Conflict (WiC pour les intimes), jeu qui a su récupérer nombre de récompenses lors des derniers salons de jeu vidéo (E3 2007 ...).

Qu’en est-il vraiment ? Le RTS action/tactique de Sierra mérite t’il donc tout cela ?

En tout cas, avec les différentes betas test ouvertes et les campagnes de pubs de Massive, il remplit déjà la mission de se faire connaître du grand public pour peu qu'il soit majeur.

Ce jeu à la portée de tout amateur de jeu de guerre  marque déjà un bon point avec la sobriété de ses menus :

  

cliquez pour agrandir

De l'action tactique, mais qu'est ce donc ?



Dans World In Conflict, pas de villageois, casernes et autres bâtiments de stockage, ni même de centaines d'unités à ne plus savoir où donner de la tête... On retrouve néanmoins des points déjà connus dans des titres comme Company Of Heroes, avec les points de renforts (ou points stratégiques).

On parle d'action tactique
, car il n'y a pas de soucis de base, de bâtiments à créer; non rien de tout ça au pire vous devrez justement en détruire des bâtiments...
Quant aux fortifications (aux nombres de 3 par "base") laissez le soin a vos soldats du génie de les construire autour des points stratégiques après leur capture (vous n'avez aucun contrôle sur cette partie).

En outre dans la liste principes déjà connus on retrouve aussi la prise d’expérience des unités ayant combattus, cela se traduit par une barre de grade au niveau de l’icône de l’unité.

Je pense que plus le grade est important plus l’unité doit être puissante ou résistante mais, cependant, aucune information n'est disponible a ce sujet ...
 

    


cliquez pour agrandir


Pas de gestion de base... mais on fait quoi dans ce jeu ?


En fait, la majorité du jeu est basé sur l’action. Vous ne vous ennuyez pas une seconde parce que vos quelques escouades vous tiennent à cœur et il n’est pas question de les perdre bêtement.

Même si l’ont peut les remplacer assez facilement via le système de renfort par points gardez à l’esprit que ça donne des points a l'ennemi.

Ainsi, vous progressez à pas de loups dans les plaines américaines traversant des villages remplis de pièges en tout genre : mines, snipers, embuscades, bombardements, …

Ne vous attendez pas à voir traîner les carcasses d'unités détruites bien longtemps, d’ailleurs  vous n’aurez pas non plus le temps de zoomer sur les pâquerettes ou sur les plages. Non, WiC est bien un jeu de guerre pour ça …


De même, vos tympans seront bercés par le bruit sourd de l’artillerie lointaine et le son sournois d’une mitrailleuse dissimulée dans un immeuble fera monter votre taux d’adrénaline à moins que le bruit d’un F16 qui passe vous bombarder ne vous fasse sursauter.




cliquez pour agrandir

Combats


Vos soldats évolueront dans cet univers hostile en baissant la tête, de peur de se la faire chiper par un sniper canaillou.

Le système d’escouade déjà expérimenté dans pas mal de titres est tout à son honneur ici pour l’infanterie, de plus il est possible de remettre en état un groupe ayant subis des pertes.

Une des possibilités intéressante du jeu est le camouflage, ou la couverture : les unités d’infanterie peuvent utiliser foret, relief et bâtiments pour se protéger et être plus efficace.

Ainsi, il est primordial d’y attacher une grande importance lors de vos déplacements. Réfléchissez avec soin où placer vos unités, sachant qu’un immeuble peut très bien s’envoler en fumée, à l’instar des forets et collines anéanties par napalm et autres missiles tactiques.

Aucun obstacle n’est fiable à 100%, de même, vous pourrez bénéficier des cratères laissés par les plus grosses explosions pour offrir une couverture convenable à vos troupes perdues sur le champ de bataille.

Chaque unité a bien sur une spécificité, possibilité de transport par hélicoptère, démolition d’ouvrage…

Toutes les unités peuvent construire une fortification au niveau d'un point stratégique, avec une vitesse différente à l'avantage des blindés. C'est d'ailleurs l'action de fortification qui rapporte le plus de point de renfort et de point tactique.


   


cliquez pour agrandir

Et bien, avec cette histoire de couverture et fortification, on se croirait en 14-18 !




cliquez pour agrandir


Attention, ce n’est pas pour autant une guerre de position. Tout d’abord car les conditions de victoire sont, l’annihilation totale de l’adversaire soit la victoire au nombre de points stratégiques contrôlés en un temps limité.

Si en effet l'action de fortifier un point stratégique peut s'avérer intéressante il ne faut pas oublier que les parties ont une limite de temps allant de 5 a 40 minutes en multijoueurs. Pour les missions solos compter environ 30 minutes par mission (en mode difficile) pour un joueur aguerris.

Ces points stratégiques sont bien entendu disposés équitablement sur les cartes, en fonction des points d’arrivée de chaque team.

Il est donc hors de question de rester à camper derrière colline ou dans un cimetière glauque voir en pleine foret.

Le décors étant entièrement destructible se cacher dans une église, un bunker ou une foret ne dure qu’un temps.

Pas parce que vos soldats sont des froussards mais parce qu’avec un tir d’artillerie bien placé, vos soldats valseront aussi haut que leur couverture.

La facilité de mouvement de la caméra aide grandement à trouver les bons points de "campe", attention tout de même à ce que l'artillerie adverse ne vous tombe pas dessus auquel cas les dégâts seront importants…


Quid de l'ambiance ?


Donc je disais, une ambiance saisissante lorsque vos parachutistes pénètrent lentement les forets alentours, ou prennent position sur la plage, pour prendre à revers la DCA ennemie qui canarde vos hélicos de reconnaissance et transport.

C’est aussi les sons sourds des bombardements lorsque la caméra se trouve loin des conflits, lorsque vous allez récupérer vos renforts. Ou encore les voix « radios » de vos escouades lorsque vous n’êtes pas au-dessus d’elles en fonction de leurs conditions de combats.


Ensuite, il y a  les détails qui ne satisferont peut-être pas les puristes, comme la gestion des dommages et l’impossibilité d'immobiliser les véhicules.

Il y aussi tous les cris de vos soldats. Lorsqu’ils vont d’un point à l’autre (même lors d’un assaut d’ailleurs), on s’y croirait vraiment, ils ne courent pas bêtement bien droit à découvert comme des clampins.


Enfin, le décor, entièrement destructible implique que les couvertures ne sont jamais sûres ; ce qui donne un petit coup de pouce et rend le jeu en perpétuel mouvement.


 

cliquez pour agrandir



Multijoueurs


World in Conflict n’est pas vraiment un jeu de stratégie en solo, il s’agit plutôt d’un jeu d’action tactique et le mode multijoueur n’y échappe pas. Où un nombre restreint d’unités et un système d'actions privilégient le côté « clic-clic ».

Une fois que l’on connaît les contres et comment y accéder au plus vite, nul besoin de réfléchir si ce n’est pour choisir l’option tactique la plus fun pour « atomiser » l'ennemi en beauté.

Bien que la plate-forme de jeu soit stable et bien pensée, on ne peut regretter que passé le 2v2 le jeu a plusieurs devient élitiste sur le net car seul il est très difficile de faire quelque chose qui soit important dans la bataille (mis a part se faire écraser…)

Pour ça privilégier le LAN ou le mode escarmouche avec une team de bots, qui est un très bon entraînement en 1v1 ou 2v2.

Un point intéressant du mode multijouers est la possibilité des joueurs d'une équipe de grouper les points d'aide tactique pour un seul joueur, afin par exemple d'envoyer une bombe atomique tôt dans la partie pour prendre l'avantage...



cliquez pour agrandir


Au final


Un jeu intéressant et novateur, dans la mesure où l’action est jointe de manière satisfaisante au réalisme, l’histoire alternative permet de changer de coin de bataille (la vieille Europe on commence à s’en lasser faut dire) et la richesse d’armement proposé laisse place a des combats d’une intensité inégalable.

La bande-son, les graphismes sont bien réussi malgré que la configuration demandée pour profiter des effets dx10 soit hors de portée de la plupart des joueurs lambda que nous sommes. Une optimisation des drivers ATI-AMD serait quand même bienvenue.

L'interface est on ne peut plus simple, les commandes de bases ainsi que la caméra sont intuitives et ne dépayseront que les personnes n'ayant jamais touchés à de la 3D.

Il est seulement regrettable qu'avec 15 missions de campagnes d'environs 40 mins chacune le jeu en solo soit vite terminé, la dizaine de cartes multijoueurs proposées jouables en escarmouche, rend les possibilités de bataille infinies mais lassera vite les experts.

Quid d'un éventuel éditeur de map/mission accessible ...

En bref sûrement un des jeux phares pour 2008.

  

cliquez pour agrandir



Les Plus

 

  • Immersion totale dans l’ambiance
  • Action frénétique
  • Le mode escarmouche
  • Toutes les possibilités d’actions
  • Le mode de renfort
  • Le moteur de jeu, la caméra

 

Les Moins

 

  • Multi assez élitiste
  • Attention lors du jeu sur le net il faut avoir un routeur qui suit la cadence
  • Config plutôt musclée pour jouer convenablement
  • Mode solo bien trop court et facile malgré un IA intelligente



cliquez pour agrandir