39-45 Stratégie > Jeux vidéo > R.U.S.E. > Festival du JV 2009 > Présentation presse 

R.U.S.E. au Festival du Jeu Vidéo 2009

Article revu et corrigé par Denis_48,
en exclusivité pour 39-45 Stratégie




1.  FICHE TECHNIQUE


Développeur :   Eugen Systems (français, studio basé sur Paris)


Editeur :  Ubisoft


Type :  Stratégie


Genre :   STR orienté arcade


Site officiel :  http://ruse.fr.ubi.com/


Autres plateformes :  Le jeu est développé aussi sur Xbox360 et PS3


Multijoueurs :  oui, jusqu'à 4, peut-être plus


Autres jeux créés par le développeur :   Act of War


Sortie en France :  premier trimestre 2010



2. DEFINITION DU JEU  R.U.S.E


Difficile de définir RUSE tant il sort de la norme des STR actuels.

Il prend place dans l'histoire de la Deuxième Guerre Mondiale en Europe.
 

Tout comme bon nombre de STR de base, comme les Age of Empires, Warcraft et autres Command and Conquer, il faut construire une base avec son Quartier Général, ses barraquements, son aérodrome, ses bâtiments de construction pour véhicules et blindés, mais aussi des structures fixes de défenses tel que l'anti-aérien (DCA), anti-tank et mitrailleuses lourdes contre l'infanterie.
On rejoint là un Company of Heroes, surtout que dans RUSE nous avons un système de ressources symbolisé par des entrepôts qu'il faut capturer. Ceux-ci vont s'épuiser au fil du temps, donc comme vous le savez l'argent étant le nerf de la guerre, il va vous falloir avancer sur la carte pour capturer ces points stratégiques.
 

Dans l'aspect visuel du décor, des explosions et du déplacement des unités combinées, on retrouve les sensations d'un World in Conflict !

Mais dès que l'on s'éloigne du champ de bataille, nous sommes alors en présence d'un jeu à l'aspect de Wargame avec ses armées en forme de jeton que l'on déplace sur une carte qui est sectorisée. On a aussi un goût de jeu d'échec avec cet aspect de planifier des coups à l'avance afin de tenter de surprendre son adversaire.
 

Avec un zoom d'enfer pour maîtriser des armées conséquentes, nous retrouvons ici les sensations de notre cher Supreme Commander.
Toutefois, la grosse nouveauté de ce jeu, c'est de pouvoir utiliser des cartes de pouvoir comme dans certains jeux, ici les RUSES. Nous sommes alors en présence d'un jeu de poker où le bluff devient une arme incontournable !


3. PREMIERES SENSATIONS


Dès que l'on se retrouve face à ce jeu, on est marqué par sa beauté et par la sensation d'être aux commandes d'une bataille réelle dans une salle d'état-major, avec une retransmission en direct d'images du champ de bataille... d'un réalisme étonnant !

On peut apercevoir les conditions climatiques au-dessus du terrain, s'il fait beau, la présence de nuages ou de brouillard, et plus on zoome, plus on peut découvrir s'il pleut, voire s'il neige.
 

A faible niveau de zoom, les unités sont en forme de jetons qui s'empilent si elles sont nombreuses.
 

Vous pouvez à ce stade donner des ordres à vos troupes (déplacements, reconnaissance, attaques, captures) mais aussi lancer vos premières cartes RUSE comme essayer de décrypter les messages de votre adversaire, accélérer les mouvements de vos troupes et camions ramenant les ressources à votre quartier général (carte Blitz) ou bien masquer le déplacement de vos armées par une carte "silence radio", voire démasquer les armées adverses, qui commencent à s'approcher dangereusement, par la carte "Espion". Ces cartes utilisées seront visibles sur la map avec un décompte du temps (montrant le temps restant avant qu'elles ne disparaissent).

 

On se pose immédiatement la question "Mais comment fait-on pour donner tous ces ordres ?", car en effet on ne voit pratiquement pas d'interface !

C'est là un autre tour de force de RUSE : celui d'avoir épuré au maximum l'interface pour faire la part belle à l'action, au champ de bataille sans fioritures autour,  permettant un accès facile et rapide au quidam !
 

Tout se fait au clic gauche de la souris ou au toucher du doigt sur l'unité pour reconnaître celle-ci, et lui donner les ordres.

Au niveau du choix des cartes RUSE, des bâtiments à construire et du lever de troupes, tout ceci se fait en cliquant sur de petites icônes en haut à gauche de l'écran, avec des menus déroulants spécifiques et donc très intuitifs et faciles d'accès.

 

 

Passons à un zoom plus puissant.
On a maintenant l'impression d'être dans nos campagnes françaises avec leurs champs, leurs reliefs, leurs rivières et bien sûr leurs villages, qui auront une grande importance dans le déplacement et le couvert des unités.
 

A ce niveau-là, on peut mieux placer ses bâtiments :
 

  • proches des routes pour que les unités sortent au plus vite 
  • proches du Quartier Général pour que les camions de ravitaillement aient moins de chemin à faire
  • derrière une colline ou un bois en guise de protection
  • ou bien alors loin de votre zone de départ, mais assez proche de votre adversaire pour créer un avant-poste qui pourra cracher des chars, par exemple sous couvert d'une carte RUSE qui masque les bâtiments.

 
Vous pourrez placer les défenses statiques à des endroits stratégiques tel que derrière un pont, entre 2 collines.., mais aussi de la DCA en plein milieu de votre base pour prévenir un bombardement de votre ennemi.

 

A ce stade là, vous allez aussi pouvoir quelque peu micro-gérer vos troupes comme les mettre en embuscade dans un bois ou bien dans une ville.

 

Au raz des pâquerettes, vous allez pouvoir assister au combat, un spectacle avec des effets époustouflants au niveau des explosions, des tirs de char, de l'artillerie ou de la DCA.

Vous allez aussi pouvoir évaluer l'état des troupes ennemies de façon visuelle, il n'y a pas de points de vie visibles sur les unités, ce qui rend les combats un peu plus réalistes et met en place un certain suspens !
 

Vous allez donc savoir si les unités ennemies qui arrivent dans votre champ de vision sont factices (et donc formées de carton pâte et de bois). En effet, si c'est le cas, lors de la destruction d'une de ces unités, vous verrez une explosion de copeaux de bois.

 

Pour illustrer toutes ces sensations et aller plus loin dans R.U.S.E., nous allons passer aux images commentées, après avoir toutefois énuméré quelques chiffres.

 

4. QUELQUES CHIFFRES

 

1) Au sujet de la table :

Tout le monde se pose la question de la disponibilité de la table et du prix.

Pour vous répondre, celles qui ont été présentées au FDJV coûtent autour de 15 000 euros. Mais à partir de l'année prochaine, des tables tactiles seront vendues aux alentours de 1 000 euros. Ce qui est déjà un peu moins cher.
 


 

2) Configuration des PC qui faisaient tourner le jeu au salon :

 

  • Au niveau des PC qui faisaient tourner les tables tactiles, nous savons seulement que ce sont des Quadcores Intel associés à une ATI 4890, 4 Go de RAM, le tout fonctionnant sous Vista.
     
  • Au niveau du stand Intel où RUSE était présenté sur PC, nous avions là des Quadcore I7 2.67hz 920 avec une ATI 4800 de série, ainsi que 3 Go de RAM.

Le jeu tournerait sur des dualcore avec ATI 4850, voire 3870. Le moteur de RUSE  optimiserait le multi-core. Voici des images du lancement d'une partie (8 cores car multitthreading) :
 


 


 



3) Le jeu comportera 6 factions :


  • L'Allemagne nazie
  • L'Italie fasciste
  • La France libre
  • La Grande-Bretagne
  • L'URSS
  • Les USA

 

4) La taille des maps :

 

Celle qui nous a permis de jouer au salon est l'une des plus petites, faite pour du 1v1. Elle représente plusieurs dizaines de kilomètres.

Il est prévu des cartes 4 fois plus grandes, vous imaginez bien l'ampleur des batailles et le nombre d'unités.

 

5) Le nombre de joueurs :


Comme je vous l'ai signalé dans la fiche technique, pour l'instant nous a-t-on dit, le jeu présente des cartes pour 4 joueurs maximum, avec la possibilité de faire du 2v2 et du chacun pour soi. Donc on pourrait s'attendre à plus, wait and see...

 

6) Les ressources :

 

Elles sont en fait deux, les cartes RUSE, pour l'instant au nombre de 7 (il pourrait y en avoir d'autres d'ici la sortie du jeu) et se rechargeant actuellement toutes les minutes, et bien sûr les entrepôts qu'il faudra capturer.

A partir de ces entrepôts, des convois de camions vont sortir. Chacun rapporte au quartier général 3 $ de ressources. Au cours de leur trajet ils peuvent être attaqués et détruits par votre adversaire. Donc il est nécessaire de sécuriser vos points de ravitaillement.

A noter, quand vous cliquez sur un bâtiment, que ce dernier affichera le nombre de ressources restant. Epuisé, il va falloir en rechercher d'autres.

 

5. IMAGES DU JEU :

 

1) Pour commencer, voici ce que l'on voit dans une base ennemie. On voit toujours les bâtiments, s'ils ne sont pas masqués par une carte RUSE, et les unités, mais celles-ci ne sont visibles que sous forme de jetons :
 



Maintenant, utilisons une carte "Espion" pour révéler les jetons :
 

 


 

On peut alors voir que ce sont des DCA ! Donc base protégée contre un bombardement précoce qui ralentirait son développement.

 
 

2) L'économie dans RUSE est réalisée par la détention de dépôts qu'il faudra construire sur des dépôts désaffectés, ou bien qu'il faudra capturer à l'ennemi, d'ou l'intérêt d'attaquer les ressources adverses.

Voici un dépôt britannique, vous pouvez voir entrer et sortir des camions chargés qui se dirigent vers votre quartier général, ou vers un 2ème QG secondaire que vous aurez construit assez loin de votre première base, pour vous permettre de recevoir plus rapidement les ressources, mais aussi pouvoir construire des bâtiments rapidement autour de celui-ci, puisque les véhicules de construction sortent de votre QG :
 


 

Maintenant demandons un bombardement de ce dépôt (on peut voir qu'il reste 54 $ de réserves dans celui-ci) :
 

 


 


 


 
Destruction totale du dépôt et du convoi.
 

 
 

3) Maintenant regardons l'étendue de la vision des unités sur le champ de bataille, un point primordial.

 
Tout d'abord, certaines unités placées dans certains endroits de la carte seront masquées pour votre ennemi, et pourront tendre une embuscade. Ces milieux sont les villes et les bois. Les blindés qui passeront dans cette ville auront peu de chance de survivre.

 
Voici de l'infanterie dans une ville, en couleur rouge elle est en embuscade, en couleur noire elle est visible :
 


 

La voici placée en ville et dans un bois, elle sera masquée dans cette forêt, couleur rouge.
 


 
Voici la vision de cette infanterie sur le terrain, on peut voir son étendue, limité par le relief :
 

 
Vision d'une jeep, spécialisée dans la reconnaissance qui permettra de révéler cette unité jeton ennemie :
 

 
Vision de la jeep dans un bois, elle sera masquée, les blindés ne peuvent par contre pénétrer dans les forêts.
 

 

Voici le périmètre de tir des unités anti-tank, cercle rouge :
 



4) Mise en oeuvre de l'artillerie sous le couvert de la carte Espion :






 

Les tirs de l'artillerie sont absolument impressionnant, mais ils ne se feront que si les unités ennemies sont dévoilées !
 




5) Images en vrac :



DCA en action


DCA qui tire aussi sur les parachutistes !



 
Utilisation de la carte décryptage, pour visionner les mouvements des unités adverses, symbolisés par la flèche bleue.



 

Unités factices appelées Decoy. La carte RUSE créé une armée faite de carton et de bois. J'achète !
 

 
Une des façons de gagner sur RUSE, c'est de remporter la partie au score dans un temps donné.
I
ci, le joueur rouge est le vainqueur.



Description du Tigre, unité ultime des allemands




PS 1 : Nous tenons à remercier l'équipe RUSE au stand Ubisoft et au stand Intel pour leur disponibilité et leur grande sympathie !

 
PS 2 : Nous tenons aussi à remercier Asdruabaelvect pour son aide au niveau des vidéos.
 

PS 3 : Vous pouvez partager avec nous vos réactions sur notre forum RUSE.


Justicius